Mieux se déplacer dans la ville : favoriser la pluralité des modes de transport, interconnecter nos quartiers, et préserver la qualité de l’air

Mise en place d’une éco-navette à très bas coût entre quartiers et centre-ville / Préserver et accroître le réseau de pistes cyclables protégées de la circulation / Déploiement d’un réseau de bornes de rechargement pour les véhicules électriques / etc.

Nous souhaitons travailler à ce que les déplacements courts, dans la ville, soit facilités. Cela doit permettre à la fois de relocaliser la consommation dans un intérêt autant économique qu’environnemental, et de dynamiser le lien social entre brondillants.

Pour ce faire nous proposons la mise en place d’une éco-navette gratuite. Cette ligne de bus mise en place par la ville en surplus des lignes TCL fonctionnerait avec un bus urbain électrique de faible capacité effectuant un circuit en « huit » (Bron-centre → Bron Nord → Bron Est → Bron-centre → Bron-Ouest → Bron-Sud → Bron-centre). Ce dispositif a déjà été mis en place avec succès dans plusieurs villes de France, notamment en île de France avec en particulier un effet très bénéfique sur une dynamisation des centres-villes intermédiaires (exemple : le plateau de la croix-rousse) ou des centres-villes de banlieues (exemples en région parisienne : Fontenay-aux-Roses & Clamart).

Nous souhaitons par ailleurs que Bron reste une ville favorable aux modes doux. Nous croyons qu’une vigilance accrue est nécessaire quant aux conséquences des nouvelles constructions sur le réseau de pistes cyclables. Il faut que la cohabitation des vélos et automobiles sur une même chaussée constitue l’exception. La densification de la ville ne saurait être une excuses valables aux risques sanitaires et environnementaux consécutifs d’un choix inverse, notamment si l’on pense aux enfants qui, à Bron, emploient abondamment les modes doux.

Nous souhaitons que Bron prenne l’initiative de créer, au sein du Grand Lyon – métropole, via les élus qui l’y représente, un groupe de pression afin que le dispositif de Velo’V soit étendu aux villes de périphéries telles que Bron. Il n’est pas normal que les brondillants contribuent au paiement de ce service sans qu’il leur soit possible de l’utiliser sur leur commune. Il en va bien entendu de même pour le déploiement du tout nouveau réseau de voitures électriques « Blue LY ».

Toujours dans l’idée de ne pas opposer les modes de déplacements entre eux et appréhender les nouveaux types de déplacements, nous souhaitons que la ville effectue un plan de déploiement rapide d’une série de bornes libre-service de rechargement des véhicules électriques.

Nous nous impliquerons dans les débats de la métropole pour que le projet de ligne de tramway entre Gare de Vénissieux (Métro ligne D / Tram T4) et Vaulx-en-Velin la Soie (Métro A / Rhône express / Tram T3), via le Terraillon, soit réalisée dans les meilleurs délais. Outre permettre de connecter les villes de l’Est lyonnais entre elles et correspondre à une réelle demande (attesté depuis 15 ans par plusieurs études commandées par le Sytral), ce tracé désengorgerait la ligne T2 dans son rôle de desserte du campus universitaire, ce au bénéfice des brondillants en limitant les conséquences sur la circulation. Ce tracé, réutilisant pour partie la zone sud des rails du T2 et la zone nord des rails du T5 serait par ailleurs excessivement peu coûteux : le moins cher (au km) des projets d’infrastructures ferroviaires de l’agglomération !

Enfin nous œuvrerons auprès du Sytral pour qu’une agence TCL puisse ouvrir sur Bron ou qu’un service de la mairie puisse avoir la compétence déléguée de gérer abonnements et création de cartes Tecely. L’obligation faite aux habitants de la métropole pour gérer ce type d’affaires d’aller dans Lyon ne peut être maintenue. De manière cohérente ce pourrait être le même service qui gèrerait l’offre d’éco-navettes.